L'Observatoire des ChibAnis et ChibAniyates- مدونة خاصة بالاشخاص المسنين

jeudi 12 avril 2012

Mon prix Fémina

video

Une journée chaleureuse, ensoleillée…Nous travaillerons,Ensemble,pour faire de ce pays, la terre la plus accueillante et la plus heureuse...

"Je lis, j’écris, j’apprends…je le dis en toute fierté " me confient, Fatma, Dawya, Khadouja, Hlima ,Rabea...

"J'en suis fière et j'en parlerai ,toute ma vie, je maitrise de nouveau mon avenir,  passeuse de l'espoir, je suis et je le resterai" 

je le lis sur le visage rayonnant et souriant de Hadda, Keltoum, Rahma et Malika.

Je commencerai par un compliment à mes candidates à mon prix Fémina,Acceptez-le comme la chose la plus simple et la plus naturelle.
Vous êtes des Femmes d’Exception.

Mon cœur, Vous l’avez gagné.

Si j’ai un souhait particulier à formuler,c’est bien  celui-ci : qu’il y ait autant et autant de journées comme celles de ce mardi, de ce mois-ci.

Que ces moments privilégiés,passés avec vous toutes .


que ces moments  de complicité, de partage d’amour et de respect,hantent et hanteront ma mémoire pour le restant de ma vie.

Femmes d’exception,mon cœur, Vous l’avez conquis. J’ai passé des moments délicieux ,des moments  inoubliables en votre compagnie.

Beaucoup de sentiments, j’ai ressentis.Une vraie  joie que  j'ai éprouvée.

Avec une grande foi et une grande reconnaissance,de mes mains le prix Fémina, je vous le remettrai.

Désormais, on reliera le passé au présent et je laisse le soin à l'histoire d être témoin de mon enthousiaste admiration pour ces initiatives individuelles, qui avec ces Seules Armes,‘l’esprit solidaire, l'humilité, l'abnégation’ seront allumeuses d’aurores et de crépuscules.

Dieu est Clément,Dieu est Miséricordieux.
Après ce passage,le soleil a fait place à la pluie.. J'aime bien  tout ce que MahiBinebine écrit.J'ai l'impression qu'il écrit pour moi ce qu'il écrit pour Mamaya.
Un extrait:
... les pluies d'avril sont si épaisses...d'un coup il tombe des cordes.Et tout se remet à vivre.Les hommes,eux, redeviennent joyeux: les prières de pluie ne sont pas vaines.A force de les répéter, vendredi après vendredi,le bon Dieu,a finit par les entendre.Quoi qu'en pensent les paysans,il n'est pas sourd,le bon Dieu..bien que souvent muet."

"Les funérailles du lait"Roman.Mahibinebine.Edition Fennec,pages 8 et 9.

  • Toutes les photos sont la propriété de l'Association Hiwar-Casa,